comment monter une rampe d’escalier en bois

Bien plus qu’un simple élément décoratif d’un escalier, la rampe est surtout un rempart de sécurité. En effet, c’est la pièce incontournable d’un escalier permettant d’éviter les chutes et d’assurer un passage bien sécurisé. Afin de limiter au maximum les risques d’accidents et de chutes, celle-ci se doit alors d’être bien solide et fiable. Pour un montage et fixation inébranlable de votre escalier en bois, nous vous dévoilons ci-après les étapes à suivre.

Monter efficacement et solidement une rampe d’escalier en bois : pourquoi est-ce important ?

En plus de participer grandement à la décoration d’un intérieur, la rampe d’escalier est, comme dit précédemment, un élément indispensable pour une grande sécurité. Grâce à la présence de celle-ci, vous profiterez d’une protection optimale tout le long de votre escalier. Très souvent utilisée pour le passage et supportant énormément de poids, une rampe d’escalier ne doit pas être seulement sécurisant, mais fonctionnel et solide également.

Aussi, pour afficher une certaine fiabilité, il faut que sa conception soit issue d’un matériau robuste. Purement décorative et hyper solide, le bois figure ainsi parmi les matériaux de premier choix dans la fabrication d’une rampe d’escalier. Se prête à tous les styles, une rampe d’escalier en bois à tout pour plaire. Seulement, pour faire office d’accroche-regard dans un intérieur le plus longtemps possible, celle-ci doit être montée en bonne et due forme.

Un montage dans les règles de l’art : comment procéder ?

On ne le dira jamais assez, afin de proposer une solidité sans pair, une rampe d’escalier doit être parfaitement ancrée et montée fermement dans l’escalier. Aussi, un montage respectant les normes de sécurité française est aussi pour chacun une assurance de disposer une rampe solide et durable. Ainsi, après avoir déterminé la forme, le modèle et le style que vous voulez offrir à votre rampe d’escalier en bois, il faudra également définir le type de pose. En effet, vous pouvez le poser, soit directement dans l’escalier, soit dans le mur sur lequel l’escalier est accolé.

Une fois prêt, commencez par le traçage de l’emplacement des trous sur le poteau d’appui de la rampe. Quand les trous seront marqués, vous pourrez commencer par percer l’emplacement et positionner ainsi la poutre d’appui pour la visser et la fixer.

À présent, c’est le moment de fixer les barreaux. Pour ce faire, il vous suffit de les visser sur la partie inférieure de la poutre de socle avant de le fixer au sol. Puis, percez également les trous aux endroits marqués sur la poutre de soutien. Au moyen d’une colle à bois, fixez ensuite les chevilles sur la partie supérieure des barreaux. Pour terminer, monter la rampe d’appui sur les chevilles et avec un assemblage à tourillons, attachez la poutre d’appui.