comment faire une rampe d’escalier

La rampe d’escalier peut s’avérer être un allié de sécurité incontournable pour monter et descendre en toute facilité les marches d’escalier. En effet, sa vocation première est de protéger toutes personnes empruntant l’escalier du vide. Ceci dit, elle peut aussi avoir une fonction purement décorative pour donner du cachet à votre intérieur. Dans un cas comme dans l’autre, poser une rampe est nécessaire. À ce propos, voici ce qu’il faut savoir sur la réalisation d’une rampe d’escalier.

Une rampe d’escalier : le choix à faire

Comme on vient d’évoquer plus haut, une rampe va servir d’appui à toutes les personnes qui montent et descendent l’escalier. Pour ce faire, il est primordial que celle-ci soit solide, fiable et capable de supporter beaucoup de poids. Mais encore faut-il bien choisir le matériau de fabrication de la rampe. Le plus prisé est le matériau bois. Il est chaleureux et apporte un style un peu rustique à votre escalier. Qui plus est, la rampe en bois admet une grande variété de teintes qui permet de la rendre plus durable tout en optimisant son design. Pour finir, le bois est le choix le moins coûteux du marché.

Les précautions d’usage

Avant de se lancer dans la pose d’une rampe, il importe de bien calculer sa hauteur. Pour cela, reproduisez et tracez sur le mur son futur emplacement ainsi que ceux des futurs trous à percer. Et prévoyez d’ores et déjà un appui à chaque mètre. Ensuite, tâchez de respecter l’espacement autorisé entre deux barreaux qui doit être inférieur ou égal à 11cm. Cela évite que des enfants ne se coincent la tête dans les barreaux. Et si possible, travaillez à deux pour faciliter le plus possible la réalisation de l’ouvrage.

Découpez la rampe d’escalier

À défaut d’une rampe sur mesure, il convient de découper la rampe pour qu’elle puisse s’adapter à la configuration de votre escalier. Si vous avez opté pour une rampe en bois, les pièces de bois seront assemblées à l’aide de colle spéciale bois et de chevilles de fixation. Concrètement, il va d’abord falloir percer des trous afin d’y placer les vis et les chevilles. Puis, positionnez la rampe de part et d’autre de l’escalier en veillant à ce qu’elle soit bien alignée. Vous n’aurez ensuite qu’à la fixer fortement à l’aide des chevilles restantes. Sachez que vous pouvez utiliser des chevilles métalliques. Elles ont l’avantage de se fixer elles-mêmes dans le mur avec l’aide d’un tournevis. Et comme finition, songez à mettre en place des capuchons sur les deux extrémités de la rampe. N’oubliez pas d’utiliser un vitrificateur semblable à celui de l’escalier pour protéger au mieux la main courante des éventuelles dégradations.