comment faire une rampe d’escalier en bois

La rampe est une pièce maitresse de votre escalier en bois. En effet, c’est elle qui évite à toutes les personnes empruntant l’escalier de ne pas glisser ni tomber dans le vide. Plus important encore, elle fait office de point d’accroche pour les personnes âgées voire les enfants notamment pour assurer leur équilibre. Si vous vous posez plein de question sur la manière de réaliser une rampe d’escalier, suivez ce guide.

Concevoir une rampe d’escalier en bois : les règles à respecter

La pose d’une rampe d’escalier doit se faire avec une très grande minutie. Pour cause, elle joue un rôle déterminant dans l’usage de l’escalier en bois. Fixée sur l’un ou les deux cotés de l’escalier, elle doit être en mesure de prévenir des chutes et supporter le poids des gens qui l’utilisent. Ainsi, il est donc primordial de vérifier continuellement la solidité de l’ouvrage. Il vaut mieux acquérir une rampe sécuritaire plutôt qu’esthétique. Et à propos les normes de sécurité à respecter, il y en a plusieurs relatives à la hauteur de la rampe et l’espacement entre les barreaux. Pour la hauteur, celle-ci doit dépasser les 1 mètre suivant la hauteur de chute. Quant à l’espace entre les barreaux, il ne doit jamais excéder les 11 cm pour empêcher que les enfants ne s’y faufilent et ne s’y coincent.

Découpez la rampe

Une fois l’emplacement défini, percez les trous pour les appuis. Normalement, il devrait y avoir un appui sur chaque mètre. Tout d’abord, sciez les pièces de bois, si possible, prenez-en une en tant que référence et façonnez-la afin que le résultat puisse correspondre à vos attentes. Lorsque ce sera fait, faites la même opération avec toutes les autres pièces. Puis, assemblez toutes ces pièces et mettez en place les chevilles de fixation. Pour l’assemblage, veillez à utiliser de la colle spéciale bois. En ce qui concerne les appuis, faites des trous dans le mur et fixez-y les appuis avec des chevilles. Vous pouvez ensuite installer la rampe sur l’appui et la vissez solidement.

Pour la finition, le matériau bois exige un traitement contre l’humidité et la corrosion surtout s’il s’agit d’une rampe d’escalier extérieur. L’idéal serait donc de la vernir ou pourquoi pas la peindre directement. Qui plus est, cela permettrait de la faire rayonner encore plus. Si vous aimez le côté rustique du bois, choisissez un vernis incolore pour conserver son aspect naturel. Sinon, vous pouvez utiliser des teintes variées pour mieux personnaliser votre escalier en bois. En cas de doute, n’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel. En effet, l’intervention de ce dernier est la garantie pour vous de disposer d’une rampe fiable et durable.