comment calculer l’angle d’un escalier

L’escalier d’une maison en est une partie essentielle, et il est possible de vous décider entre différents modèles possibles à construire chez vous. En outre, les dimensions que celui-ci aura sont d’une grande importance, car s’il n’est pas à la bonne taille, ou que c’est le cas pour certaines de ses composantes, il peut ne pas être vraiment fonctionnel.

La construction d’un escalier

Avant de vous lancer dans la construction d’un escalier pour votre maison, vous devez d’abord identifier quel modèle en particulier vous désirez construire. En effet, ils sont nombreux et ont chacun leur spécificité, et vous devez faire votre choix en fonction des contraintes qui s’imposent à vous. Ces contraintes concernent essentiellement les dimensions actuellement de votre maison. Il faut savoir que plus celle-ci est grande, plus vous aurez d’options en ce qui concerne le modèle d’escalier, et vice versa.

Dans le cas d’une maison de petite taille, les choses sont largement limités, soit principalement un escalier tournant ou encore un escalier en colimaçon. Indépendamment du type d’escalier à mettre en place, les étapes sont relativement les mêmes : on commence par les plans, puis on met celui-ci en marche en débutant les travaux. C’est sur ce point que les différences émergent, car vous pouvez par exemple décider d’aménager le dessous de votre escalier.

L’importance des dimensions de votre escalier

Les dimensions d’un escalier sont généralement pensées de manière à faire en sorte que celui-ci soit le plus fonctionnel possible, autant sur le plan de la praticabilité que du confort. Les détails comme l’angle d’inclinaison mais aussi le nombre de marches sont ainsi cruciaux quand on fait les plans pour un escalier. En outre, pour l’angle, il faut bien le choisir, car s’il n’est pas optimal, il peut résulter en deux choses : un escalier qui demande trop d’effort à la montée, ou bien un escalier qui s’étale trop sur la longueur, et donc prend trop de place.

L’idéal pour celui-ci est aux alentours de 35°, car ici, l’escalier n’est ni trop raide ni trop doux, et il vous est possible de monter avec le moins d’efforts possible sur votre escalier. En outre, la pente vient également influer sur le nombre de marches. Il faut que l’angle soit couplé avec les dimensions de chacune des marches pour qu’on puisse identifier avec exactitude le nombre en question.

Bien faire les plans pour l’escalier

En outre, il est nécessaire de faire au moins deux plans, pour bien avoir sous la main l’ensemble des dimensions de chaque élément qu’il faudra construire pour votre escalier. Les plans doivent être à l’échelle, et être bien exacts si on souhaite que les dimensions utilisées puissent répondre au mieux à l’ensemble des besoins auxquels l’escalier est supposé répondre.

Si vous n’êtes pas sûrs de faire un plan comme il faut, il vous est toujours possible d’entrer en contact avec un professionnel pour que celui-ci vous prête assistance. C’est une bonne manière de vous assurer que le travail soit fait convenablement, et également limiter les problèmes par rapport à de mauvais calculs.